top of page
  • Writer's pictureODOMAG

LAC ET PLANS D’EAU URBAINS: Des nids à nuisances olfactives

Les lacs et plans d’eau urbains, bien qu’ils incarnent fréquemment des havres de paix, peuvent toutefois se transformer en véritables foyers de nuisances olfactives si leur entretien n’est pas assidu. La détérioration de leur état se manifeste alors sous la forme d’odeurs déplaisantes, particulièrement marquées lors des périodes de fortes chaleurs.



Approches environnementales pour des plans d’eau sans odeurs

LAC.ECO, la division de régénération des plans d’eau de BioService offre une panoplie de techniques pour combattre ces désagréments olfactifs et préserver la tranquillité estivale. Leur service clé en main comprend une évaluation personnalisée de la situation, l’élaboration d’un plan d’action et sa mise en œuvre. Les méthodes habituellement adoptées englobent l’usage d’un produit biotechnologique spécifique, l’installation d’un dispositif mécanique et la mise en place d’un service d’entretien manuel minutieux.


L’impact de l’eutrophisation

L’eutrophisation, une forme de pollution naturelle affectant certains écosystèmes aquatiques, survient lorsque l’eau reçoit un excès de nutriments consommables par les algues, provoquant une prolifération excessive de ces dernières. Cette efflorescence d’algues est principalement alimentée par le phosphore et l’azote, entraînant de ce fait une génération prononcée d’odeurs nauséabondes.


L’intervention par biotechnologies

Les produits biotechnologiques employés pour la régénération des plans d’eau contrôlent l’efflorescence des cyanobactéries, des algues et des plantes aquatiques tout en neutralisant les odeurs offensantes. Provenant d’un mélange de micro-organismes séchés à froid, ces produits favorisent la régénération des plans d’eau. Composés de cultures bactériennes non pathogènes, aérobiques et anaérobies facultatives, ils sont sûrs pour l’homme et les animaux.


Rôle de l’installation mécanique

À mesure que l’eutrophisation d’un lac s’intensifie, la croissance de la végétation s’accélère, augmentant la quantité de matière organique présente dans le plan d’eau. Cette prolifération organique stimule l’activité des décomposeurs et diminue l’oxygène dissous, pouvant même entraîner une anoxie. Un dispositif mécanique peut être installé pour brasser l’eau, augmenter son oxygénation, diminuer la prolifération d’algues et contribuer à un meilleur équilibre de l’écosystème, évitant ainsi la production d’odeurs dérangeantes.



Nécessité d’un entretien manuel

De la même manière qu’un jardin nécessite une tonte régulière, les plans d’eau exigent un entretien constant pour éviter la prolifération d’odeurs déplaisantes. Les lacs et les étangs abritent une abondance de vie et continuent de recevoir de nombreux nutriments favorisant la croissance des plantes.

Il est donc indispensable de retirer régulièrement les plantes aquatiques flottantes à la surface.


16 views

Comments


bottom of page