• ODOMAG

La pub et le monde des odeurs

Dans les années 70, une pub allait changer le comportement des Français. Le scénario: un beau jeune homme s'approche d'une jeune belle femme puis s'en détourne en grimaçant. Le slogan: «à vue de nez, il est 5 heures"».


La morale: il ne suffit pas de se laver le matin pour sentir bon toute la journée, il faut aussi utiliser un déodorant. Dans le public, l'humour fait mouche, les ventes décollent et depuis les Français utilisent plus de déodorant.

Cette année, la compagnie Mandom, le L’Oreal asiatique, a décidé de frapper fort l’imaginaire de sa jeune clientèle masculine japonaise en déclinant des odeurs sous la forme de héros de manga, les 7 Wakki.


Avec leurs tenues voyantes, leurs coiffures de couleur différente et leurs personnalités allant du cool-zen au fougueux-au-sang-chaud, les 7 Wakki ressemblent à s’y méprendre à des héros de bande dessiné. Chaque membre du groupe est basé sur un type spécifique d’odeur d’aisselle masculine. L’agence indique qu’il a fallu plus de dix ans pour déterminer ces odeurs et les transformer en personnage.


Milk Smell, littéralement Odeur lactée, ouvre le bal en utilisant ses mitrailleuses Goo Goo pour asperger de lait ses adversaires .


Acid Smell, avec ses dents pointues, ses cheveux hérissés et sa mystérieuse arme à projectiles X, représente les odeurs plus vives, acidulées.



Spice Smell, fait honneur aux odeurs d’épices en maniant de main de maître sa gigantesque Spice Mill 23 que tous les jeunes japonais connaissent.



À l’opposé du spectre olfactif, Mold Smell (moisissure) n’a besoin ni d’armes technologiques ni d’esthétique décapant pour invoquer les terribles démons des nuages grâce à sa Musty Wand (baguette magique de moisi)



L'odeur de sueur classique est représentée par Mushiniku Smell, mushiniku se traduisant littéralement par «viande cuite à la vapeur», raison pour laquelle il part au combat avec un couvercle de boîte à vapeur en bois.




L’équipe ne serait pas complète sans le samouraï stoïque. Pour les 7 Wakki, ce rôle est joué par Clammy Smell (Odeur d’humidité), qui cache son épée, le Nureichimonji, dans le manche d’une vadrouille... toujours humide.



Enfin, Iron Smell (Odeur de rouille), manifestation du funk corporel métallique, invincible grâce à son armure, Rusty Suit.



Gatsby espère que les jeunes japonais se reconnaîtront dans ces odeurs et ces personnages dont les aventures ont commencées cette année avec le lancement du nouveau déodorant premium de la marque.
0 views

Recent Posts

See All